Village fantôme





            Val-Jalbert, 22 septembre 1962
 

            Depuis 1929 le village et l'usine de Val-Jalbert sont à l'état de fantôme,
      auquel la décrépitude du temps donne un aspect navrant qui impressionne fortement.

            Une barrière en ferme l'accès. (on peut la faire ouvrir).  L'herbe et les arbres ou
      broussailles ont envahi les rues, les places et les jardins.  Les maisons, toutes en bois,
      sont vermoulues, quelques-unes croulantes.  L'usine n'a que les murs, les structures
      de béton et quelques pièces mécaniques, indiquant le bon goût et l'ingéniosité des
      constructeurs, qui sont remarquables; la toiture est effondrée et les machines ont été
      enlevées.  Des débris sont dispersés dans la cour; le chemin de fer et les quais sont
      perdus dans l'herbe.  Le cimetière disparaît dans la forêt.  Un socle, qui portait la statue
      de Saint-Georges, patron de la paroisse, reste seul, isolé, sur la place de l'église.

            Tel est l'aspect actuel de Val-Jalbert.
 

            Victor Tremblay ptre
            Pour la société historique du Saguenay

  * * *

            Note écrite à la main qui a été ajouté sur le document.

            Saint-Stanislas, 29 août 1971
 

           " Des vieux m'ont dit que les bancs de notre église partaient de Saint-Prime
               vers 1907 ou 1908, puis par Val-Jalbert pour venir ici en 1931 ".

             Abbé A. Daniel, curé de St-Stanislas, 29 août 1971.

* * *

           Note personnelle, 7 septembre 2003

           " Il est possible que les bancs de la première église de Val-Jalbert puissent
            avoir été envoyés de l'ancienne église de Saint-Prime.  Nous savons que cette
            paroisse a reconstruit  leur nouvelle église, actuelle,  vers ces années là.
           Elle fut bénite le 11 août 1909.

            Nous savons aussi que la première église et le presbytère de Val-Jalbert furent
            détruits  par les flammes, le 10 février 1924.  Parcontre, nous savons que les bancs
            de la deuxième église de Val-Jalbert, reconstruite à partir du 10 juin 1924 et terminée
            le 1 novembre de la même année, furent vendus pour la somme de $400.00 à la nouvelle
            paroisse de Saint-Stanislas.  Donc les bancs de St-Prime sont-ils vraiment les mêmes
           que ceux  envoyés à Saint-Stanislas en 1931.
           (À moins que les bancs furent épargnés par le feu)???
 

            ref: Archives Nationales de Chicoutimi


Tous droits réservés à ©FotoberSim