Gabriel-Robert DUFOUR

Source : http://www.smartnet.ca/users/roberochon/dufour.htm

À l'origine, il s'agit, pour le patronyme Dufour, d'un surnom désignant le préposé au four banal, le boulanger. Le fondateur d'une grande famille et le premier qui contracte mariage en Nouvelle-France, se prénomme Gabriel-Robert, baptisé vers l'an 1670. Le fils de François Dufour et de Françoise Morin se dit originaire de la paroisse Saint-Jacques, de la ville de Lisieux en Normandie. 
Il est sans doute arrivé peu après 1690 car, en 1693 il est au nombre de quatre habitants " des plus expérimentés dans le pays " dans une expédition ayant pour but de reconnaître les bords de la rivière Sainte-Anne.
Le 1er mai 1694, Gabriel-Robert, qui porte le titre de maréchal, signe un contrat de mariage avec Anne Migneron, fille de l'ancêtre Laurent Migneron et Anne Saint-Denis. L'union est bénite le même jour.
Trois filles naissent, mais celle qui nous intéresse, c'est l'aînée, Angélique Dufour, née à Château-Richer, le 23 mai 1695. Elle épouse en 1718, Ignace Gagné, à Saint-Joachim et devient la mère, d'une douzaine d'enfants. Deux de ces derniers nous concernent. Ignace Gagné, fils, né en 1721, s'est marié avec Agathe Perron, en 1747. Puis le deuxième, Jacques Gagné, né en 1730, nous lie par son mariage avec Marie-Marthe Simard, en 1750. Anne Migneron décède d'une épidémie, avant le mois d'août 1703.
Devenu veuf, Gabriel-Robert contracte une seconde union, avec Louise Gagné, demi-sur d'Ignace Gagné, marié à sa fille Marie-Angélique Dufour. Louise Gagné est née à la Petite-Rivière-St-François. C'est son acte de baptême qui a été le premier inscrit dans les registres de la paroisse. Après un contrat de mariage entre Louise qui a à ce moment 20 ans, et Robert 33 ans, passé le 26 août 1703, la cérémonie est célébrée. Huit enfants naissent de cette nouvelle union dont deux, nous lient avec ces aïeux. 
Tout d'abord, Marie-Reine Dufour, née en 1704, fonde un foyer avec Jean-François Tremblay, seigneur des Éboulements. Onze enfants naissent, dont trois nous lient avec eux. Angélique Tremblay, née en 1728, épouse Jacques Fortin, en 1746. La deuxième, Marie-Charlotte Tremblay, née en 1729, avec Zacharie-Sébastien Hervé, en 1750. Et, le troisième, Jean-Baptiste Tremblay, né en 1738, épouse Angélique Simard, en 1761.
Puis, le deuxième enfant du couple Robert/Louise, Gabriel Dufour, le cadet, s'est marié en 1742, avec Geneviève Tremblay, dont deux enfants continuent les liens de descendance. Le premier, Jean-François Dufour, né en 1743, par son mariage avec Geneviève-Ursule Brisson, en 1766. Puis la deuxième, c'est par Marie-Judith Dufour, née en 1747, qui sest mariée avec un autre Tremblay, Louis-André, en 1764.
L'ancêtre, Robert Dufour, cultive aussi des champs à Petite-Rivière, il y voyage en chaloupe. Or, au printemps de 1720, il se noie en face de l'île-aux-Coudres. Ses funérailles sont célébrées à Saint-Joachim.
Louise Gagné, 37 ans, décide de se remarier à Baie St-Paul, le mercredi 30 octobre 1726, avec Guillaume Boily, fils d'Antoine Boily et de Françoise Bertrand.
Louise Gagné, aïeule respectée des Dufour et des Boily, est inhumée à Baie St-Paul, le 24 septembre 1747.