Pierre Hudon
Ancêtre des Hudon-Beaulieu d'Amérique

Source: http://www.chez.com/moniquevigneault/ancetre.htm#Jean%20Hudon
Par Georges H. Beaulieu

C'est dans un jugement du conseil Souverain de Nouvelle-France en date du 3 avril 1664 que l'on signale pour la première fois la présence de Pierre Hudon en Amérique. À l'époque, Pierre était un serviteur domestique du Sieur Nicolas Marsolet (compagnon de Samuel de Champlain en 1613). Pierre gagna sa cause contre un autre domestique, un dénommé St-Martin, suite à des blessures consécutives à une bagarre. À cette date, il a environ 15 ans. 
Quand a-t-il débarqué au juste en Nouvelle-France? Plusieurs hypothèses sont plausibles: 
1. Nicolas Marsolet, seigneur de Bellechasse, aurait fait un voyage en France en 1661 d'où il revient en 1663. A-t-il ramené avec lui des manoeuvres aptes à tous les métiers? 
2. En 1663 (le 13 juin), deux navires provenant de La Rochelle arrivent à Québec avec 300 passagers. Parmis ces passagers, une centaine de jeunes qui n'avaient jamais travaillé. 
3.En 1665, il serait arrivé à Québec en tant que soldat du régiment de Carignan. 
Mais cet hypothèse, pourtant la plus répandue, ne tient pas si l'on tient compte du jugement mentionné plus haut. Pierre se serait plutôt engagé comme volontaire dans le régiment de Carignan vers 1666. Dans un second document qui nous renseigne sur Pierre Hudon, soit la liste des soldats du régiment en question, il est soldat volontaire de la Compagnie du chevalier de Grandfontaine. On le nomme Pierre Hudon-dit-BEAULIEU..... 
Au recensement de 1666, on signale un Pierre Hudon à Québec pratiquant le métier de boulanger. Il a 18 ans(...). Puis, entre 1666 et 1676, aucun document ou recensement ne signale sa présence. Il..."réapparaît" le 12 juillet 1676, date de la signature du contrat de mariage avec Marie Gobeil devant le notaire Pierre Duquet de Québec. Il exploite une terre à Rivière-Ouelle. Bien difficile de savoir ce qu'il a fait et où il est allé durant ces dix années.....Le lendemain 13 juillet, c'est le mariage. 
Pierre serait né à Notre-Dame de Chemillé , France, vers 1647-1649. Ses parents sont Jean Hudon et Françoise Durand. Mais à quelques kilomètres de Chemillé, il y a un village nommé Beaulieu-sur-Layon et un boisé connu sous le nom de FORÊT DE BEAULIEU. Est-il né dans ce village? Est-ce la raison du surnom de Beaulieu? 
Quoi qu'il en soit, on retrouve Pierre Hudon comme colon-défricheur à Rivière-Ouelle. En 1676, il reçoit en concession du seigneur Jean-Baptiste-François Deschamps de la Bouteillerie une terre de 8 arpents de front sur le fleuve dans l'Anse aux Iroquois sur 42 arpents de profondeur. Pierre en deviendra seul propriétaire le 28 février 1692, suite au bornage fait par l'arpenteur Jean Le Rouge. Terre qui s'agrandira deux fois suite à des acquisitions. 

Source 2:    http://www.chez.com/moniquevigneault/ancetre.htm#Jean%20Hudon

Jean Hudon dit Beaulieu 
C'est dans un jugement du conseil Souverain de Nouvelle-France en date du 3 avril 1664 que l'on signale pour la première fois la présence de Pierre Hudon en Amérique. À l'époque, Pierre était un serviteur domestique du Sieur Nicolas Marsolet (compagnon de Samuel de Champlain en 1613). Pierre gagna sa cause contre un autre domestique, un dénommé St-Martin, suite à des blessures consécutives à une bagarre. À cette date, il a environ 15 ans. Quand a-t-il débarqué au juste en Nouvelle-France? Plusieurs hypothèses sont plausibles: 

1. Nicolas Marsolet, seigneur de Bellechasse, aurait fait un voyage en France en 1661 d'où il revient en 1663. A-t-il ramené avec lui des manoeuvres aptes à tous les métiers? 
2. En 1663 (le 13 juin), deux navires provenant de La Rochelle arrivent à Québec avec 300 passagers. Parmis ces passagers, une centaine de jeunes qui n'avaient jamais travaillé. 
3. En 1665, il serait arrivé à Québec en tant que soldat du régiment de Carignan. Mais cet hypothèse, pourtant la plus répandue, ne tient pas si l'on tient compte du jugement mentionné plus haut. Pierre se serait plutôt engagé comme volontaire dans le régiment de Carignan vers 1666. Dans un second document qui nous renseigne sur Pierre Hudon, soit la liste des soldats du régiment en question, il est soldat volontaire de la Compagnie du chevalier de Grandfontaine. On le nomme Pierre Hudon-dit-BEAULIEU..... 

Au recensement de 1666, on signale un Pierre Hudon à Québec pratiquant le métier de boulanger. Il a 18 ans(...). Puis, entre 1666 et 1676, aucun document ou recensement ne signale sa présence. Il..."réapparaît" le 12 juillet 1676, date de la signature du contrat de mariage avec Marie Gobeil devant le notaire Pierre Duquet de Québec. Il exploite une terre à Rivière-Ouelle. Bien difficile de savoir ce qu'il a fait et où il est allé durant ces dix années.....Le lendemain 13 juillet, c'est le mariage. Pierre serait né à Notre-Dame de Chemillé , France, vers 1647-1649. Ses parents sont Jean Hudon et Françoise Durand. Mais à quelques kilomètres de Chemillé, il y a un village nommé Beaulieu-sur-Layon et un boisé connu sous le nom de FORÊT DE BEAULIEU. Est-il né dans ce village? Est-ce la raison du surnom de Beaulieu? Quoi qu'il en soit, on retrouve Pierre Hudon comme colon-défricheur à Rivière-Ouelle. 

En 1676, il reçoit en concession du seigneur Jean-Baptiste-François Deschamps de la Bouteillerie une terre de 8 arpents de front sur le fleuve dans l'Anse aux Iroquois sur 42 arpents de profondeur. Pierre en deviendra seul propriétaire le 28 février 1692, suite au bornage fait par l'arpenteur Jean Le Rouge. Terre qui s'agrandira deux fois suite à des acquisitions.