Robert Paré
L'un des ancêtres des Paré d'Amérique

Source: Le Centre de généalogie francophone d'Amérique http://www.genealogie.org/

Parmi les ancêtres des Paré, Robert Paré serait le plus important de part de sa nombreuse descendance ; c'est donc pour cette raison que nous l'avons sélectionné ici. Cependant, nous devons mentionner qu'au moins un autre ancêtre important vint au pays, soit Jean Paré, le fils de Jean et de Suzanne Cloquet ; il épousa Marguerite Picard, en 1681, à Montréal et ils eurent quatorze enfants. 
L'ancêtre Robert Paré vint au monde à Périgord, département de Dordogne, commune de Soulaures, en France ; il exerçait le métier de charpentier. Le fils de Mathieu et de Marie Joannet, épousait le 20 octobre 1653, Françoise Lehoux ; elle était la fille de Jacques et Marie Meilleur. 
En 1655, le gouverneur de la Nouvelle-France, Jean de Lauzon, céda à l'ancêtre une terre de quatre arpents de front ; deux ans plus tard, soit en 1657, il recevait une maison située dans la basse ville de Québec, en garantie de remboursement de dettes. Graduellement, malgré son goût marqué pour la menuiserie, Robert Paré devint fermier ; en 1667, il possédait 7 têtes de bétail et 20 arpents de terre en culture. 
Entre 1654 et 1670, le couple Paré mit au monde 9 enfants, soit : 4 filles et 5 garçons ; à leur tour, leurs fils fondèrent des familles et perpétuèrent ainsi le patronyme jusqu'à nos jours. La majeure partie des descendants des aïeux, Robert Paré et Françoise Lehoux, se fixèrent dans la région de Ste-Anne-de-Beaupré. 
L'ancêtre, Robert Paré, décédait à Ste-Anne le 17 novembre 1684 ; Françoise ne lui survécut que quelques mois, elle s'éteignit à son tour le 9 avril 1685. 
Source: Le Centre de généalogie francophone d'Amérique