NICOLAS HUOT dit Saint-Laurent



Nicolas Huot, dit Saint-Laurent, est né vers 1628, originaire de St-Germain, évêché d’Auxerre, dans la Bourgogne (Yonne), fils de Laurent et d’Aimée Beauvilain. Il épouse le 25 juillet 1662, à Québec, Marie Fayet, née vers 1644, originaire de la paroisse St-Sauveur de Paris. Elle est la fille d’un bourgeois de Paris, Étienne Fayet ou Fayette et d’Anne de Coze, ou LeCoche.
On sait, grâce à une affaire judiciaire survenue en 1667, qu’il est au pays dix ans plus tôt au moins, travaillant à titre de serviteur et d’engagé de Jean Bourdon. 
Au recensement de 1666, Marie Fayet a 21 ans, tandis que Nicolas Huot, en a 38 et est officier de justice, dans la fonction d’huissier à la Côte de Beaupré. Dans celui de 1667, Marie a 24 ans et Nicolas 41. Finalement dans celui de 1681, Marie a 40 ans et Nicolas qui est à La Pocatière a 52 ans.
La famille de Nicolas Huot (sieur St-Laurent) a demeuré sur la Côte de Beaupré, à l’est de la ville de Québec, à Château-Richer, où onze enfants sont nés, sept filles et quatre fils. Il est par la suite déménagé à St-Nicolas sur la rive sud (ouest) de Québec. 
Une fille a une descendance qui nous lie à Nicolas Huot, dit Saint-Laurent et Marie Fayet.
Marie-Anne Huot est née le 8 janvier 1666 et est baptisée le lendemain, à Château-Richer. Elle épouse le 8 janvier 1689, Jean Pelletier, né en 1663, fils du pionnier Jean Pelletier, dit Le Gobloteur, et d’Anne Langlois.
On voit la famille Huot aller successivement à l’Île d’Orléans, à La Pocatière, à la Rivière-Ouelle et à Saint-Nicolas. Ce périple, s’il lui permit d’acquérir cinq ou six terres, et, ses expériences devant les tribunaux ayant pris fin en 1667, ne lui permet pas de s’enrichir. Nicolas Huot, qui semble avoir eu la langue bien pendue, le ramène devant les tribunaux dans une cause d’injures et de calomnies où, à nouveau il joue les rôles de victimes et d’agresseur.
On retrouve ses descendants surtout sur une bonne partie de la rive sud de la grande région de Québec. Le Très Honorable Louis St-Laurent, ancien premier ministre du Canada est un descendant de Nicolas Huot. Il est à noter que plusieurs descendants de Nicolas se font appeler Huot/St-Laurent.
L’ancêtre Nicolas Huot, dit Saint-Laurent, est décédé entre le 22 janvier et le 23 juillet 1693. L’aïeule, Marie Fayet, décède en 1713, à l’âge de 65 ans, inhumée le 6 avril, à St-Nicolas.