JEHAN THERRIOT

Source : http://www.multimania.com/ancetre/TherriotJ.htm
Autre lien: Généalogie Bersim   http://www.multimania.com/bersim

L’ancêtre des Thériault d'Amérique. Jehan Therriot (Terriot) naît en 1600, à la grande chaussée au Loudunois, province de Poitou, en France. 
La première fois qu’il est fait mention des Terriau en Acadie remonte à 1629, avec le nom de Charles Theuriau, associé à la Compagnie de la Nouvelle-France. Soit quelques années avant que Jehan Terriau n’arrive en Acadie, en 1632, avec le commandeur Isaac de Razilly. Tel qu’on le rapporte dans la "Gazette de Renaudot", ils partent de France au début de juillet 1632, débarquent à La Hève, aujourd’hui LaHave en Nouvelle-Ecosse, le 14 août 1632. Ils s’établissent éventuellement à Port-Royal. Le gouverneur de Razilly meurt en décembre 1635 et le commandement revient à Charles de Menou, sieur d’Aulnay.
Jehan Therriot qui revient de France, vers 1637, après s’y être marié, en 1635, à Martaize, en Vienne, avec Perrine Breau, née vers 1611. Le nom de famille de Perrine semble avoir subi des altérations. Même si lors du recensement de 1671, effectué par le père Laurent Moulins, qu'a écrit Ruau, il ne fait aucun doute aujourd’hui que le véritable nom de famille est bel et bien Breau ou Brault. La famille d’ailleurs est originaire du Loudunois, dans la province du Poitou.
Dans ce recensement Acadien, de 1671, Jehan Therriot, 70 ans, vit avec sa femme Perrine Brau, 60 ans. Il possède 6 bêtes à cornes, 1 mouton et 5 arpents de terre labourable.
Jehan est laboureur et un homme paisible. Son existence se déroule entièrement à Port-Royal. Cela n’a rien de bien surprenant puisque cet établissement est quasi le seul en Acadie avant 1680, si on fait exception de la famille d’Entremont près du Cap Sable. 
Le nom de famille Thériault a subi aussi divers changements, mais on note que, dans les registres de 1728, le nom de famille est écrit Terriot. 
Jehan et Perrine ont sept enfants, dont trois nous donnent des gouttes de sang, qui nous lient aux familles Therriot Acadienne. Les fils assurent la descendance de toutes les familles Thériault d’Amérique. 
Premièrement, par Claude Therriot, né en 1637, à Port-Royal et son mariage vers 1660, avec Marie-Louise Gauterot, née en 1646, fille de François Gauterot et d’Edmée LeJeune. Leur fille, Marguerite Therriot épouse le 26 janvier 1712, René Richard, né en 1688, fils de René Richard, sieur de Beaupré et de Magdeleine Landry.
La deuxième enfant, Bonaventure Therriot, né en 1641, épouse en 1665, Jeanne Boudrot, née en 1645, fille du pionnier Michel Boudrot et Michelle Aucoin. Leur fille, Marguerite Therriot épouse en 1702, René Granger, née en 1676, fils de Laurent Granger, originaire de Plymouth, en Angleterre et, de Marie-Henriette Landry.
Le troisième enfant, Catherine Therriot, née en 1649, épouse en 1669, le pionnier Pierre Guillebault, né en 1639, arrivé vers 1668.
On ignore la date de décès des ancêtres Jehan Thériault et Perrine Breau, les documents sont muets à ce sujet.